FORUM 2016 – La ville intelligente : les impacts du numérique sur le développement urbain et la gouvernance des villes du Sud

Pourquoi ce thème

 

Depuis une dizaine d’années, les usages du numérique appliqués à la ville bouleversent les modes de vie urbains dans un contexte de crise économique et environnementale. Les villes, qui occupent 2 % de la surface du globe, abritent plus de 50 % de la population mondiale. Elles consomment 75 % des énergies produites et sont à l’origine de 80 % des émissions de CO². Dans le sillage de la ville durable, et en mettant à profit de nouvelles potentialités ouvertes par le numérique, des stratégies sont mises en œuvre afin de mieux gérer le fonctionnement des services, optimiser les ressources et améliorer la gouvernance des espaces urbains. L’approche de smart city rejoint donc les préoccupations des urbanistes de rendre la ville plus efficace, durable et vivable.

 

Les villes en développement représentent un défi pour une démarche d’optimisation de l’existant et de sobriété dans l’utilisation des ressources. Pourtant, cette démarche nécessite paradoxalement de puissants investissements (financiers, technologiques, humains) pour mettre en place l’ensemble des systèmes nécessaires à son fonctionnement. De tels investissements représentent un effort considérable pour les collectivités et gestionnaires des villes du Sud, qui posent la question de l’adaptation aux contextes de la démarche de ville intelligente. L’émergence d’approches agiles, résilientes ou encore frugales associées aux nouvelles technologies montrent que celles-ci peuvent constituer un outil innovant pour résoudre des problèmes urbains. La montée en puissance des réseaux intelligents (d’énergies, de communications, de communautés…) représentent aussi une opportunité pour des politiques urbaines plus participatives, par et pour les citoyens.

 

Le projet annuel d’Urbanistes du Monde découle de cet intérêt pour la diversité des possibilités ouvertes par la ville intelligente et pour les réalisations émergeant dans des villes du Sud.

 

  • Comment les villes du Sud mettent-elles en place des stratégies de villes intelligentes dans des contextes de rareté des ressources financières ?
  • Sur quelles ressources internes et externes s’appuient-elles pour produire de l’innovation ?
  • Quels sont les nouveaux jeux d’acteurs résultant de ces démarches ?
  • Comment les projets mis en place permettent-ils d’enrichir les analyses de la ville intelligente ?

 

Cinq principaux enjeux

 

Innovation : L’émergence et la diffusion d’innovations, technologiques mais aussi organisationnelles, permises par le numérique recèlent de nouvelles potentialités pour l’organisation et l’optimisation de l’espace urbain.

 

Développement urbain : Les villes intelligentes les plus emblématiques sont des villes nouvelles (Songdo en Corée, Masdar aux Emirats Arabes Unis), mais cette approche peut aussi s’intégrer dans des opérations de régénération urbaine. Les espaces de la ville intelligente sont variables et articulent les échelles, associant une personnalisation de plus en plus fine des services urbains à un monitoring généralisé (Big Data).

 

Gouvernance et financement : Les acteurs associés aux projets urbains et les articulations entre eux sont profondément modifiés, avec l’apparition de nouveaux métiers et de nouveaux modes de collaboration. Les milieux scientifiques et les opérateurs techniques voient leur rôle évoluer au sein de systèmes de gouvernance nouveaux. Dans ce contexte plus transversal, les modes de financement des projets urbains sont amenés à évoluer.

 

Dynamique citoyenne : La participation citoyenne tient une place particulière dans la gouvernance des villes intelligentes, avec la désintermédiation permise par les technologies numériques. La création et l’appropriation des innovations par les citadins constituent un enjeu central de la dynamique et passent par la mise en place de nouveaux modes de partage, d’information et de communication. Face à ces évolutions, l’apparition ou la persistance de clivages socio-spatiaux sont à analyser.

 

Environnement : La prise en compte des objectifs de sobriété énergétique et d’optimisation des ressources sont un enjeu crucial des projets mis en œuvre. Les choix techniques, modes d’organisation, gestion des projets ont un impact non négligeable sur les processus et les résultats.

SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

FOLLOW US ON FACEBOOK

Urban Planners International 

An association of french rights with the aim of promoting collaboration on the ground, between French town planners and town planners of south countries which wish it.

Urbanistas del mundo

Una asociación de legislación francesa que tiene por objeto promover la colaboración en el campo práctico entre urbanistas franceses y urbanistas de países del sur que lo soliciten.

Associação Urbanistas do Mundo

A proposta desta Associação não se resume a realizar missões de conselho ou assistência, mas de estabelecer uma rede de colaboração fecunda com as equipes locais, reconhecendo seus potenciais e respeitando suas competências.