Forum 2017 - Nos stagiaires en Afrique Subsaharienne

Nos stagiaires au Togo et au Bénin

Le grand marché de Lomé

Sonia Meite et Ugo Bajeux (EUP)

Projet d’appui à la reconstruction des marchés et des commerçants de Kara et de Lomé : vers un renouveau commercial du Togo ?

 

L’objectif est d’étudier le projet d’appui à la reconstruction des marchés et aux commerçants – PARMCO – de Kara et de Lomé suite aux incendies dont ont été victimes les deux marchés en janvier 2013. Lomé est une petite capitale d’Afrique de l’Ouest qui concentre principalement son activité économique sur le commerce avec un marché, principalement informel, qui occupe la majeure partie de la ville et surtout une activité portuaire en devenir et déjà assez importante, desservant le Burkina Faso en plus de la totalité du Togo.

 

Ce projet a un double objectif : le premier est celui de reconstruire le marché avec la réalisation d’études architecturales et d’ingénieries. Le second est un accompagnement dès la formation des commerçants en les sensibilisant sur la nécessité de rendre formelles leurs activités, de souscrire à des assurances, et d’avoir des comptes dans les banques ou les établissements de micro finance, afin d’éviter la thésaurisation.

 

Le projet est donc un appui à la modernisation des activités des bénéficiaires en formant les commerçants des marchés à la tenue des registres de recettes-dépenses, et en organisant au profit des membres des associations de femmes chefs d’entreprises, des sessions de formation sur divers thèmes liés à la gestion des entreprises.

Cotonou : le registre foncier urbain

Céline Bertrand et Kévin Poisson (EUP)

 

L’étude proposée porte la complexité foncière Béninoise et le financement d’un outil visant à la simplifier en prenant le cas de Cotonou, capitale économique du pays. 



On s’interrogera sur la capacité de l’outil municipal appelé “registre foncier urbain” à s’adapter à cette complexité due à l'enchevêtrement de différents droits fonciers et à participer à l’indépendance financière des municipalités béninoises. 



Cette étude s’attachera également à considérer le rôle des bailleurs de fonds internationaux dans la promotion du développement endogène des territoires.