Urbanistes du Monde (UdM) est une Organisation Non Gouvernementale de droit français. Elle regroupe des urbanistes du Nord et du Sud qui ont décidé de développer une collaboration active : missions, stages, échanges, enquêtes, formation, information. 

 

Urbanistes du Monde  a été créée le 20 décembre 2005 au Sénat au cours d'une assemblée générale de constitution présidée par Yves Dauges, sénateur-maire de Chinon, et animée par Jean Frébault, Ingénieur Général des Ponts et Chaussées et Grand Prix d'Urbanisme.


Les objectifs poursuivis par Urbanistes du Monde

1. UdM est une ONG internationale qui accompagne des projets de façon solidaire en faveur des populations des villes du Sud dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement des territoires.

 

2. UdM échange et collabore avec les acteurs de l’urbanisme et de l’aménagement des territoires des pays du Sud, respecte et soutien leur identité, leurs expériences et leurs actions propres, et en fait connaître les pratiques les plus innovantes.

 

3. UdM anime un réseau mondial d’étudiants, de chercheurs et d’acteurs de la société civile dans les domaines de l’urbanisme et de l’aménagement des territoires dans les pays du Sud.

 

Les principes d'action

1. UdM développe une approche transversale et interdisciplinaire des problématiques territoriales dans les pays du Sud. UdM envisage les situations locales dans leur globalité et leur complexité.

 

2. UdM s’attachera à mettre en œuvre avec les acteurs concernés des solutions qui seront fécondes et portées par la légitimité identitaire, politique et culturelle de ses acteurs.

 

3. UdM se place à un niveau de compréhension et d’action situé en amont des catastrophes urbaines. UdM agit dans le domaine du développement et non dans celui de l’humanitaire, notre action ne se limitant pas à l’intervention post catastrophe.

 

4. UdM situe son action dans le contexte d’un monde globalisé et interconnecté dans lequel les acteurs de la société civile collaborent et entretiennent des relations de plus en plus étroites. Ainsi, elle encourage le développement et l’initiative des acteurs locaux. Cette collaboration décentralisée est complémentaire des coopérations intergouvernementales et ne cherche en rien à les remplacer ni à les rejeter.

 

5. UdM développe une approche recherche/action visant la rencontre des chercheurs et acteurs du développement du Nord et du Sud (collaboration Nord-Sud / Sud-Nord / Sud-Sud) afin d’apprendre des projets développés sur le terrain et de faire avancer la connaissance en matière d’urbanisme et d’aménagement des territoires dans les villes du Sud.

 

6. UdM s’inscrit dans une démarche de partenariat et de constitution de réseau avec les associations, acteurs publics et privés engagés dans le domaine de l’aménagement des territoires des villes du Sud.

 

Ce que nous apportons

 

1. Un réseau de compétences dans tous les métiers de l’urbanisme et de la ville

 

2. Une exigence de partage et de solidarité avec les pays du Sud

 

3. Une mobilisation forte durant des missions

 

4. Le souci de voir juste le plus en amont possible

 

5. Un souci pédagogique de transmission des savoirs Nord-Sud, Sud-Nord et Sud-Sud

 

6. Une expertise totalement indépendante