Abstract

 

La ville portuaire de Callao, dans l'aire métropolitaine de Lima au Pérou, est un cas intéressant de l'insertion d'un port en expansion dans une métropole et capitale nationale. Les relations entre la ville et le port de Callao sont conflictuelles du fait de l'incompatibilité de leurs objectifs : d'une part, le port se modernise et s'étend sur un modèle bluefiled afin de se positionner comme un hub de la côte Pacifqiue sud-américaine ; de l'autre, la ville se focalise sur des objectifs de développement immobilier et commercial. De chaque côté et de manière plus ou moins efficace, des stratégies sont mises en oeuvre pour confronter les principaux problèmes caractéristiques de l'interface, notamment l'insécurité et la congestion véhiculaire. Bien que l'interface de la ville portuaire ait un fort potentiel de développement à échelle métropolitaine et régionale, les autorités locales et le complexe modèle de gouvernance de Lima-Callao ne jouent pas - pour l'instant - en la faveur de stratégies communes incluant le port comme sa ville.