Les stages d'été d'Urbanistes du Monde

Un stage de deux mois dans le cadre d’Urbanistes du Monde est une opportunité, pour les étudiants s’intéressant aux problématiques urbaines dans les villes du Sud, de développer de nouvelles compétences et de s’engager dans une démarche internationale, intellectuelle et citoyenne. Bénéficiant d’un réseau de correspondants à travers le monde, tous experts sur les questions urbaines, UdM accompagne chaque année des projets de recherche sur une thématique en lien avec les transformations urbaines à l’œuvre dans les villes du Sud.

 

A savoir avant de s'engager

Une expérience humaine

Ce stage ne se déroule pas en entreprise, il s’agit d’une démarche de recherche, personnelle, encadrée par un référent sénior d'Urbanistes du monde et un ou plusieurs partenaires. Le stagiaire est accueilli dans la majorité des cas par un correspondant de l'association à l'étranger.

Une immersion à l'étranger

Pour entreprendre un stage UdM, il faut être autonome et curieux. Les étudiants partant à l’étranger doivent avoir des connaissances de la langue du pays.

Un stage reconnu et indemnisé

Le stage est encadré par une convention avec l'université d'origine de l'étudiant. Les stagiaires Urbanistes du Monde bénéficient d'une indemnisation forfaitaire pour la durée du stage.

 

Comment s'engager ?

Le futur stagiaire choisit un cas d’étude et un terrain puis envoie son projet ainsi qu’un CV à l’attention du secrétariat de l’association : contact@urbanistesdumonde.com
Pour l'année 2017, les dossier de candidature sont à remettre pour le 19 mars au plus tard.

Avant de partir (avril-juin)

Une fois que le projet est accepté, nous accompagnons le stagiaire dans la construction de son projet. Pendant les mois qui précèdent le départ sur le terrain, une ou plusieurs réunions d’information et de travail sont proposées ; ce sont de bons moments pour consolider le projet de stage.

Il est indispensable pour le stagiaire de faire signer la convention de stage qui fournit l’assurance et la sécurité sociale dans le pays étranger. Le billet d’avion est à la charge du stagiaire.

Sur place (juin-août)

Le stagiaire gère son emploi du temps et son programme de travail de manière autonome.

Durant le stage, le stagiaire effectue une enquête, appuyée par une bibliographie et des entretiens sur le terrain avec des acteurs locaux, des universitaires et des citoyens. La durée du séjour sur le terrain est d'un mois minimum.

Le comité de pilotage et le comité scientifique du projet assurent le suivi du travail de terrain, y compris à distance, pendant la phase d’enquête.

Par ailleurs, le stage UdM vous assure un appui sur place à travers son réseau de correspondants.

Au retour (août-octobre)

Tous les stagiaires pourront confronter leurs expériences et points de vue lors d’un forum, qui réunit des professionnels des villes du sud et du nord, ainsi que des chercheurs.

Afin de préparer ce rendez-vous, deux types de documents sont souhaités : un dossier d’une dizaine-vingtaine de pages (hors annexes et incluant une grille commune) et un support visuel.

L’utilisation de la vidéo et la réalisation d’un film court sont encouragés.

Par la suite, il est possible de s’impliquer pour une période plus longue au sein d’UdM, notre association est toujours à la recherche de membres actifs pour développer ses actions.


En savoir plus : témoignages d'anciens stagiaires